Aménagement du territoire, Routes

Rectification des virages de la RD980 à Mary

Le Département de Saône-et-Loire procède, à des travaux de rectification des virages de la RD980 à Mary pour sécuriser cette section de voirie départementale.

Les travaux du chantier de la RD980 ont commencé le 3 juin et se termineront le 30 octobre 2019 pour la première tranche avec la fermeture de la route entre Montceau-les-Mines et Cluny. C’est un chantier conséquent pour la Direction des routes et infrastructures et le Service territorial d’aménagement du Mâconnais cette année.

Le contexte

Avec 4 000 véhicules par jour dont 6 % de poids-lourds, la RD980 est reconnue comme une route à grande circulation.
Les accidents matériels fréquents sont essentiellement liés au tracé sinueux et en pente et à des affaissements de la chaussée.
L’étude réalisée a démontré que certains virages devaient être repris pour corriger des problèmes d’enchaînement de rayons non conformes et d’affaissement.
L’objectif des travaux est de sécuriser la RD980 en « adoucissant » les virages et de garantir la sauvegarde du patrimoine routier en décalant la route côté amont.
Le chantier sera réalisé en deux tranches, celle en cours puis la seconde en 2020.

Premiers travaux réalisés

Point d'étape

Les travaux réalisés lors des premières semaines du chantier ont consisté à :

  • Défricher et broyer les souches
  • Réaliser des opérations de terrassement et les talus
  • Créer des fossés
  • Poser des parois clouées de soutènement
  • Préparer la future chaussée
  • Remplacer les ouvrages d’assainissement

Ces réalisations impactent directement les communes de Mary et Saint-Marcelin-de-Cray.
Durant les travaux, des déviations ont été mises en place par les communes de :

  • Joncy
  • Chevagny-sur-Guye
  • La Guiche
  • Le Rousset-Marizy

Calendrier prévisionnel

  • Lancement des travaux : juin 2019
  • Réalisation des travaux en 2 ans : 2019 et 2020
  • 4 à 6 mois de travaux par tranche

Chiffres clés:
• 2 500 m de longueur
• 18 000 m² de chaussée
• 5 M€ d’investissement pris en charge à 100 % par le Département de Saône-et-Loire