Senior, Solidarités

Lancement des Travaux de l’Ehpad de Marcigny

André Accary, président du Département, Claude Cannet, vice-présidente chargée des seniors, Pierre Pribille, Directeur général de l’ARS et Louis Poncet, président du Conseil d’administration de l’Ehpad de Marcigny ont lancé ce mercredi 18 décembre 2019, les travaux de l’Ehpad de Marcigny, en présence de Carole Chenuet, conseillère départementale du canton de Paray-le-Monial.

Rappel du contexte : une impulsion du Département et une aide d’un million d’euros

Mai 2018 : annonce de la fermeture du service de soins de suite et de réadaptation (SSR) de l’hôpital de Marcigny. Immédiatement, le président du Département, André Accary, intervient pour assurer la pérennité de l’activité de l’Ehpad de Marcigny. Il déclare :

  • Le lancement d’une étude destinée à calibrer financièrement le projet de restructuration des locaux afin de répondre aux besoins des usagers ;
  • L’attribution de 6 places supplémentaires en accord avec l’ARS pour conforter le projet ;
  • Une aide départementale de 1 M€ pour la réalisation de l’opération qui s’élève au total à 8 M€.

Le rôle joué par le Département a été essentiel. Sans son intervention, l’Ehpad de Marcigny aurait pu fermer à très court terme.

Des travaux devenus indispensables

Le fonctionnement de l’établissement était fortement pénalisé par des locaux plus adaptés :

  • Un nombre de vestiaires insuffisant,
  • Une salle de soins trop petite,
  • Le rangement des linges propres dans un autre bâtiment que l’Ehpad,
  • L’absence de locaux de stockage,
  • Des chambres doubles,
  • Des salles de bains trop petites et partagées.

Les objectifs de la restructuration de l’Ehpad

  • Améliorer les conditions de travail du personnel : création de vestiaires adaptés, de locaux de stockage des chariots repas, de bureaux médicaux, dont un dédié à la télémédecine ; regroupement des services administratifs ;  mise en place d’un nouveau système d’appel malade ; remplacement des ascenseurs trop petits pour les chariots repas ; optimisation des couloirs ; rénovation de salles.
  • Améliorer la qualité de vie des résidents avec des chambres modernisées, un meilleur confort thermique en hiver et en été, un système de traitement de l’air adapté, des espaces de déambulation ;
  • Augmenter la capacité d’accueil à 80 personnes.

Calendrier des travaux 

  • 18 décembre 2019 : lancement des travaux (démolition de l’entrée du bâtiment Val d’Arconce, début du désamiantage du bâtiment)
  • 1er semestre 2020 : démarrage des travaux de rénovation du bâtiment Vouzance
  • 2e semestre 2020 : choix de l’architecte, dépôt du permis de construire, consultation des entreprises 1er trimestre 2021 : démolition du bâtiment Val d’Arconce et construction du nouveau bâtiment
  • 2e semestre 2022 : fin de la construction et installation des résidents dans le bâtiment Val d’Arconce. Suivi des gros travaux de rénovation des bâtiments de Vouzance et Arroux.
  • 1er trimestre 2023 : fin de l’opération

Les principales caractéristiques du chantier

L’opération porte sur la rénovation de deux bâtiments composant l’Ehpad (Arroux et Vouzance) et le désamiantage, la démolition et la reconstruction du bâtiment Val d’Arconce (ancien bâtiment du SSR).

  • Bâtiment Vouzance : il sera rénové et accueillera 25 chambres, un pôle de soins, des nouveaux bureaux médicaux, et un bureau de télémédecine.
  • Bâtiment Arroux : accolé au bâtiment Vouzance, il sera également rénové, comptera 19 chambres et regroupera l’ensemble des services administratifs.
  • Bâtiment Val d’Arconce (ex SSR) : il sera désamianté, démoli puis reconstruit. 36 chambres y seront aménagées.

Financement des travaux

Le financement de la restructuration de l’Ehpad de Marcigny est assuré par l’établissement (maître d’ouvrage), l’Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté et le Département de Saône-et-Loire (1 M€).