La fibre

Le Département assure le pilotage du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la Saône-et-Loire, et s’engage aux côtés des acteurs nationaux et des opérateurs privés pour garantir le raccordement de tous et l’accès aux usages du numérique.

Déploiement du réseau de fibre optique

Pour répondre à l'enjeu prioritaire qu'est le déploiement de la fibre optique sur le territoire pour l’économie locale,  pour l’innovation industrielle et l’attractivité du territoire ainsi que le maintien et le développement des services, le Département a adopté une stratégie d’aménagement numérique qui planifie la construction de ce réseau très haut débit sur son territoire.

Parce que le projet est ambitieux et complexe, les travaux visant à déployer la fibre à l’échelle du territoire sont échelonnés dans le temps, avec un objectif de couverture de la totalité du département d’ici 2023.

 

100% du territoire de la Saône-et-Loire couvert par le réseau de fibre optique

Le réseau optique déployé par le Département

Le Département coordonne et met en œuvre les différentes étapes du déploiement avec ses partenaires techniques et financiers pour permettre aux habitants d’accéder au très haut débit et de profiter de tous les usages de la fibre optique.

Il s’agit d’un vaste chantier avec des travaux répartis sur tout le territoire, qui nécessite de multiples marchés, contrats et procédures, et mobilise de nombreux acteurs des études à la commercialisation :

 

Avec un investissement estimé à près de 165 M€, ce grand projet est financé par l’Europe, l’État, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Département de Saône-et-Loire.

 

Les étapes clés du déploiement

Avant de pouvoir souscrire un abonnement à la fibre optique auprès d’un fournisseur d’accès à internet, plusieurs étapes doivent être franchies, avec des durées très variables suivant les secteurs et la complexité des travaux :

Les éléments de réseau permettant le raccordement à la fibre

Le déploiement de la fibre optique opéré progressivement par le Département nécessite la construction d’un nouveau réseau de télécommunications depuis les centraux optiques jusqu’aux habitations.

Le central optique alimente, via des infrastructures souterraines, des armoires de rue aussi appelées sous-répartitions optiques.

Ces sous-répartitions desservent des zones découpées selon des secteurs géographiques indépendants des limites communales. Ainsi une zone peut couvrir plusieurs communes, et une commune peut aussi être desservie par plusieurs zones, ce qui engendre un déploiement morcelé et sur plusieurs années.

Les sous-répartitions optiques sont reliées par voie souterraine ou aérienne à des boitiers également nommés points de branchements optiques où la fibre est en attente. Ils sont positionnés dans une chambre souterraine ou sur un poteau, à une centaine de mètres des bâtiments (à l’intérieur ou en façade pour les immeubles).

Lorsque les travaux sont terminés sur une zone et que l’ouverture commerciale est effective, les fournisseurs d’accès à internet présents sur le réseau peuvent proposer leurs offres d’abonnement à la fibre.

À ce stade, les habitants sont informés de l’organisation d’une journée d’accueil destinée à répondre à leurs questions (modalités, délais, coût du raccordement, fournisseurs présents sur le réseau…) et à leur permettre, après vérification de leur éligibilité et s’ils le souhaitent, de souscrire un abonnement.

Une fois le contrat signé, une intervention est programmée afin qu’un technicien du fournisseur d’accès à internet raccorde le point de branchement du réseau au logement, et installe une prise terminale optique à laquelle les équipements du domicile seront reliés.

Le réseau construit, ouvert à tous les fournisseurs d’accès à internet, permettra d’apporter des services internet, TV et téléphonie plus performants, mais aussi de développer de nouveaux usages pour les entreprises, l’éducation et l’apprentissage, l’autonomie, le développement de la télémédecine, la culture et le divertissement.

Objectif très haut débit pour tous

Ci-dessous la carte de l'avancement des déploiements de la fibre  réalisés par le Département (mise à jour le 20 mars 2020)

C'est sur ce petit carré sur la carte, qu'il faut cliquer pour faire apparaître la légende.

 

  • Réseau optique déployé par le Département : si vous êtes situé dans une zone où les travaux sont terminés, contactez les fournisseurs d’accès à internet pour connaître votre éligibilité à la fibre.
    Pour en savoir plus sur les étapes de l’installation de la fibre dans votre logement : https://bfcfibre.fr
  • Zone AMII déployée par Orange et SFR : zone de l’appel à manifestation d’intention d’investissement (AMII) lancé en 2010 par l’État auprès des opérateurs privés pour déployer la fibre optique sur les territoires urbains. Contactez les fournisseurs d’accès à internet pour connaître votre éligibilité à la fibre.
  • Zone Amel déployée par Covage : suite à la procédure lancée par le Département de Saône-et-Loire afin d’accélérer la couverture du territoire en fibre optique, l’opérateur Covage s’est engagé à construire le réseau sur l’ensemble des communes situées sur la zone de l’appel à manifestation d’engagements locaux (Amel) d’ici août 2023. Cet engagement a fait l’objet d’un arrêté de l’Etat ainsi que d’une convention signée en septembre 2019 entre ces trois acteurs.
    Pour en savoir plus sur ce déploiement : https://www.covage.com/fibre-covage-saone-et-loire/
  • Zone MED : zone sur laquelle le Département a réalisé une montée en débit (MED) en 2016. Au total, grâce aux 45 opérations réalisées sur le département pour des zones disposant d’un faible débit, près de 21 000 habitants bénéficient d’une amélioration de leur accès à internet.
     
  •