En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Actualités

Imprimer la page
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager cette page

Première pierre pour le nouveau laboratoire

Cliquez pour agrandir

Construit par le Département de Saône-et-Loire pour un montant total de 3 millions d’euros, cet équipement, d’une surface totale de 1 440m2, sera situé dans l’enceinte de l’espace Duhesme à Mâcon. Il devrait être livré début 2019.


Vendredi 23 juin, André Accary, accompagné de Frédéric Brochot, vice-président chargé de l’agriculture, a posé la première pierre du nouveau laboratoire départemental d’analyses, en présence de Gilbert Payet, préfet de Saône-et-Loire.

Les locaux actuels du laboratoire départemental d’analyses, rue des Épinoches, sont vétustes et ne correspondent plus aux exigences actuelles. Soucieux d’apporter un haut niveau d’expertise aux agriculteurs le Département a souhaité construire un nouveau laboratoire dans l’enceinte de l’espace Duhesme à Mâcon. Il a également fait le choix, pour conforter son activité, d’ouvrir la gouvernance de cet équipement au secteur privé, dans le cadre d’une société d’économie mixte (SEM) dans laquelle le Département restera majoritaire puisque sa participation ne peut être inférieure à 51%.

Le monde agricole pourra ainsi bénéficier des nouvelles orientations du laboratoire qui s’adaptent aux évolutions technologiques et renforcent son rôle d’outil au service de l’agriculture et de la viticulture, tout en bénéficiant de la qualité et des garanties d’un service public.

Qu’est-ce que le laboratoire départemental d’analyses ?

Chaque année, le Laboratoire départemental d’analyses de Saône-et-Loire réalise plus de 370 000 prélèvements en santé animale et plus de 10 000 prélèvements en santé végétale, ce qui représente environ 160 000 analyses.

Le laboratoire départemental d’analyses peut ainsi surveiller les épidémies du cheptel, développer de nouvelles méthodes de recherche sur des pathologies émergentes, et améliorer les connaissances, le dépistage et le contrôle des maladies comme la rhinotrachéite infectieuse bovine ou la paratuberculose.

Le Département participe également au plan de dépistage de la flavescence dorée de la vigne en Saône-et-Loire, en réalisant les analyses et en prenant en charge une partie de leurs coûts. Le maintien d’un bon état sanitaire des productions, aussi bien végétales qu’animales, est nécessaire à la fois pour éviter les pertes directes dues aux principales maladies contagieuses mais également pour assurer la protection de la population vis-à-vis des maladies transmissibles. Il permet aussi de commercialiser les productions en France, au sein et en dehors de l’Union européenne.

Mise en ligne le 23 juin 2017
Economie et aménagement, Le Département, Développer, Agriculture


Et aussi

Conférence-débat sur la défense nationale

Voir le détail de l'actualité:Conférence-débat sur la défense nationale

Jeudi 8 février, à 18 h 30, l’atrium de l’Espace Duhesme à Mâcon a accueilli Arnaud Danjean pour une conférence-débat portant sur la revue stratégique de défense et de sécurité nationale.

Lire l'article

Commission permanente du 2 février

Voir le détail de l'actualité:Commission permanente du 2 février

6 733 150 €, c’est la somme qui a été engagée par le Département lors de sa commission permanente du vendredi 2 février 2018.

Lire l'article

Carrières au féminin : les métiers sont faits pour tous

Voir le détail de l'actualité:Carrières au féminin : les métiers sont faits pour tous

Comme chaque année Femmes égalité emploi (Fete) organise le carrefour des carrières au féminin. Il se tiendra le 9 février au Cosec Saint-Exupéry à Mâcon.

Lire l'article