En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Actualités

Imprimer la page
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager cette page

Maram al-Masri : rencontre au sommet

Cliquez pour agrandir


Samedi 3 mars, l’auditorium du musée Greuze s’est avéré bien trop petit pour contenir le public venu nombreux à la rencontre de la poétesse syrienne Maram al-Masri. Une rencontre forte en émotions !

« C’est  très inattendu de voir autant de monde pour une rencontre de poésie » se réjouit Anne Laviron, responsable du service des publics et qui programme la saison culturelle de la Bibliothèque de Saône-et-Loire (BDSL). Incroyable mais vrai : surpris par l’ampleur du public qui se presse à l’entrée de la salle de l’auditorium du musée Greuze, les organisateurs de la rencontre avec la poétesse syrienne Maram al-Masri ont dû très vite trouver une solution de repli. Avec l’aide de la Ville de Tournus, la manifestation a pu déménager impromptu dans une salle du cinéma La Palette, et tout le public, près de 150 personnes, s’est déplacé joyeusement à 200 mètres de là.

L’ambiance est chaleureuse et l’émotion au rendez-vous. Maram lit ses textes en arabe et le libraire Jean-Marc Brunier fait écho en français. La salle retient son souffle. Extraits du recueil « Elle va nue la liberté », les poèmes parlent de la  guerre, de la mort, de la douleur, mais aussi de la liberté, celle des femmes et celle des peuples, et de l’espérance, malgré tout. Maram porte en elle la souffrance de son pays martyrisé, la souffrance de l’exil fait de perte, d’arrachement et de solitude, et ses mots en apparence si simples convoquent des images d’une incroyable puissance.

Après la lecture, tout le monde se retrouve dans une salle du palais de justice pour un dernier échange intense autour d’un verre et une amicale séance de dédicace.

 

« L’avez-vous vu ?


Il portait son enfant dans ses bras


et il avançait d’un pas magistral


la tête haute, le dos droit…


Comme l’enfant aurait été heureux et fier


d’être ainsi porté dans les bras de son père


Si seulement il avait été


vivant. »

La BDSL tient à remercier chaleureusement Maram al-Masri, les éditions Bruno Doucey, le Printemps des Poètes et bien entendu ses partenaires organisateurs : la Ville et la bibliothèque municipale de Tournus, le Musée Greuze, le cinéma La Palette, la librairie le Cadran lunaire, le restaurant les Délices d’Alep et l’association « Les Épicurieux ».

La rencontre avec Maram-al-Masri est le deuxième événement de la saison culturelle 2018 de la Bibliothèque départementale. Elle sera suivie le 5 avril par une rencontre/projection avec l’écrivaine Zahia Rahmani à Saint-Martin-en-Bresse. Toutes les infos sur www.bibliotheques71.fr

Mise en ligne le 08 mars 2018


Et aussi

Marché des producteurs

Voir le détail de l'actualité:Marché des producteurs

Le Département organise, le vendredi 22 mars, un marché de producteur qui se tiendra dans la cour d’honneur de l’Hôtel du Département, Rue de Lingendes à Mâcon. Ce marché sera ouvert à tous de 10 h à 13 h.

Lire l'article

Attention aux escroqueries téléphoniques

Voir le détail de l'actualité:Attention aux escroqueries téléphoniques

Les services du Département de Saône-et-Loire ont été alertés par plusieurs particuliers, contactés par téléphone par une société se réclamant du Département pour faire de la prospection commerciale et proposer des travaux...

Lire l'article

Ehpad de Viré, c'est parti !

Voir le détail de l'actualité:Ehpad de Viré, c'est parti !

André Accary, président du Département, a officiellement lancé la construction d’un nouvel Ehpad départemental à Viré ce 1er février. Ce nouvel établissement s’inscrit pleinement dans la dynamique impulsée par la majorité...

Lire l'article