En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Actualités

Imprimer la page
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager cette page

Interview de Vincent Dedienne

Cliquez pour agrandir


L'humour épicé à la sauce mâconnaise

Une chronique dans l’émission Quotiden de Yann Barthès sur TMC. Un livre « Les bios (très) interdites » chez Flammarion. Une tournée dans toute la France avec un nouveau spectacle « S‘il se passe quelque chose… ». L’année 2017 est placée sous le signe du succès et de la réussite pour Vincent Dedienne. Le jeune mâconnais à l’humour décapant et décalé revient sur son parcours et son actualité débordante.

Média, mais au final, on ne vous connaît finalement que trop peu. Comment un enfant de Cruzille devient, 30 ans plus tard, un comédien, auteur et humoriste français reconnu ?

Je suis né à Mâcon le 2 février 1987 et j’ai grandi à Cruzille avec mon papa, ma maman, un chien quand j’étais petit, et un chat quand j’étais moins petit. J’ai fait des études à Lyon puis à la Comédie Saint-Etienne où j’ai appris le métier d’acteur. Puis j’ai joué Le médecin malgré lui, pendant deux ans, Le Roi s’amuse pendant deux ans (dont une date à Mâcon), puis d’autres spectacles partout en France. Ce métier, je ne l’ai pas choisi, il s’est imposé à moi ! J’ai su très jeune que ma place était sur scène, c’était une évidence dès l’enfance. Plus récemment, Canal+ a vu un extrait de mon spectacle et m’a demandé de venir faire quelque chose à l’antenne. J’ai déjeuné avec le producteur de l’émission, Laurent Bon, et comme je l’ai trouvé super, j’ai dis d’accord. Voilà comment j’ai rejoint, en 2014, l’équipe du Supplément chaque dimanche sur Canal+ avec ma chronique Bio interdite des invités. Depuis, tout s’est accéléré.

Vous êtes un ambassadeur plutôt acerbe de votre ville, de votre Département. Qui aime bien, châtie bien ?

Oui, voilà ! J’aime beaucoup la Sâone-et-Loire. Je suis juste un peu moqueur avec Mâcon qui n’était pas une ville très dynamique quand j’étais enfant mais qui s’est drôlement transformée depuis ! La Saône-et-Loire est mon berceau, mon enfance, mon repos. J’y reviens souvent. J’y ai beaucoup de famille. Je garde de jolis souvenirs d’école, des promenades dans les rues de mon village, des dessins animés au cinéma de Tournus, du théâtre dans la cour de l’Abbaye de Cluny… Aujourd’hui, j’apprécie particulièrement ma maison à Cruzille, le théâtre Piccolo à Chalon-sur-Saône, la maison de mon meilleur ami à Montbellet et les vignes un peu partout surtout en Automne.

Chroniques, tournée, livres. Vous êtes sur tous les fronts ! Comment gère-t-on un tel emploi du temps ?

C’est assez simple finalement. Je fais des chroniques quand je n’ai pas de dates de tournée et je prends beaucoup de trains ce qui me permet d’avoir du temps pour travailler mes textes. Il me faut une journée entière, de 8 h le matin à 18 h le soir, pour écrire une chronique exaltée par ma fantaisie. Il m’a aussi fallu plusieurs mois pour écrire le spectacle. Inspiré de mon journal intime et de l’oeuvre d’Hervé Guibert, c’est un autoportrait. Je parle de mon parcours, de l’enfance jusqu’à aujourd’hui, du théâtre, des actrices, de mes parents, du chagrin d’amour… Les spectateurs ressortent contents et ça fait chaud au cœur de rencontrer un tel succès. Je passerai prochainement en Saône-et-Loire avec mon spectacle et je suis très heureux de venir à Chalon dans ce trop joli théâtre que j’adore ! Mais aussi de découvrir Montceau, une ville que je ne connais pas encore. À tous les spectateurs saône-et-loiriens : j’ai hâte de venir vous montrer de quel bois je me chauffe ! Hihi.

Les dates du spectacles en Saône-et-Loire
S'il se passe quelque chose

  • Chalon-sur-Saône : Vendredi 10 février 20H - Théâtre Piccolo
  • Montceau-les-Mines :  Jeudi 16 mars 20H30 - L'embarcadère

Mise en ligne le 09 janvier 2017
Appli, Culture, Culture, sport, loisirs, Le Département, Se divertir


Et aussi

Une correspondance de guerre mise en scène pour les collégiens

Voir le détail de l'actualité:Une correspondance de guerre  mise en scène pour les collégiens

Du 6 au 10 novembre, près de 600 élèves de six établissements scolaires (collèges et lycées) vont vivre une immersion dans le quotidien d’une famille pendant la Première Guerre mondiale.

Lire l'article

Très haut débit : le département vous connecte

Voir le détail de l'actualité:Très haut débit : le département vous connecte

André Accary, président du Département de Saône-et-Loire et Fabien Genet, vice-président chargé du développement économique et des territoires, du numérique et du Très haut débit, ont lancé officiellement les travaux de...

Lire l'article

Enquête au centre Eden

Voir le détail de l'actualité:Enquête au centre Eden

Mardi 31 octobre et mercredi 1er novembre, menez l’enquête pour retrouver la potion magique de la sorcière. Déguisement conseillé !!

Lire l'article