En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Le département

Imprimer la page
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager cette page

Mâconnais-Clunisois

Le vignoble du Mâconnais s'étend de Tournus aux portes du Beaujolais. Il est le plus méridional et le plus vaste des vignobles de Bourgogne avec quelque six mille cinq cents hectares de vignes qui produisent des blancs renommés : saint-véran, pouilly-loché, pouilly-fuissé, pouilly-vinzelles, viré-clessé.

Mais le Mâconnais, c’est aussi des millénaires d’histoire inscrits dans des lieux- phares : la préhistoire à la roche de Solutré (Grand Site de France) et aux grottes d’Azé, le Moyen Âge à Cluny, Tournus ou au château de Brancion. Au XIXe siècle, le poète Lamartine fut conseiller général à partir de 1833, et président du Conseil général de Saône-et-Loire entre 1836 et 1851.

Bien desservi par d’importantes voies de communication (A6, N6, RCEA, TGV…), pays du cheval (voir Équivallée, site du Département), le Mâconnais-Clunisois est une importante destination touristique renforcée par l’installation récente des Francos Gourmandes à Tournus. Il peut également s’enorgueillir de la première voie verte ouverte en France.

VOIR AUSSI : Abbaye de Cluny, Château de Cormatin, Château de Saint-Point, résidence du poète Alphonse de Lamartine, l’arboretum de Pézanin et la Galerie européenne de la forêt et du bois (Dompierre-les-Ormes), abbatiale de Tournus, Haras de Cluny, le musée du compagnonnage à Romanèche-Thorins, l’espace naturel sensible des Landes de Nacelle.