En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Le département

Imprimer la page
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager cette page

Espace presse: 1er trimestre 2016

Mars 2016

Présentation du projet territorial des solidarités Mâcon-Cluny-Tournus 2016-2018

La conférence de présentation du projet territorial des solidarités Mâcon-Cluny-Tournus 2016-2018 se tiendra:

le jeudi 31 mars 2016 à 9 h
à la salle du Pressoir
Le bourg - 71570 La Chapelle-de-Guinchay

Télécharger l'invitation presse

Remise de l'honorariat d'anciens conseillers généraux

André Accary et Gilbert Payet ont organisé une cérémonie conjointe ce vendredi midi pour honorer dix anciens généraux qui ont œuvré pendant plus de 18 ans pour la collectivité départementale.

Télécharger le dossier de presse

Consulter la galerie photo

Point d'étape sur les travaux du pont-du-roi

Le président André Accary et le Préfet de Saône-et-Loire Gilbert Payet se sont rendus sur le site du barrage du pont du roi pour faire un point d’étapes sur ces travaux de grande ampleur.

Télécharger le dossier de presse

Une soirée avec le président du Conseil départemental pour la journée de la femme

Elles sont bâtonnier de l’Ordre des avocats, procureur de la République, inspectrice des services départementaux de l’Education nationale, vice-présidente de la Chambre d’agriculture, présidente d’associations ou d’organismes départementaux, maires ou élues de collectivités plus conséquentes.

Elles, ce sont les femmes qui ont pu répondre ce mardi soir à l’invitation d’André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire. Des femmes qui contribuent largement au dynamisme du département, des femmes dont les fonctions sont remarquables, même si toutes les femmes, de par leur activité quotidienne, sont, par définition, remarquables.

Le président a tenu à leur rendre hommage à l’occasion de la journée de la femme, en leur proposant une visite privilégiée de l’hémicycle et en échangeant avec elles autour d’un petit apéritif, dans les locaux de Lingendes.

Une soirée conviviale, pendant laquelle André Accary n’a pas manqué de rappeler qu’il était le premier président du Département à appliquer la parité dans son assemblée départementale. Parité aussi agréable que cette petite soirée organisée en toute intimité.

Journée de la Saône-et-Loire samedi 5 mars au Salon International de l’Agriculture

Toutes les informations pratiques dans ce document.

Télécharger le dossier de presse

Réparation du Mur des Combes - RD 146 à BLANOT : la déviation maintenue six jours supplémentaires

Le chantier de réparation du Mur des Combes à Blanot, ouvrage de soutènement de la RD 46, a débuté le 8 février 2016 avec la fermeture du site, le déblaiement de la zone de mur affaissé, le tri des pierres et les travaux de terrassement de la plateforme destinée à recevoir les gabions.

Une adaptation du projet a été décidée visant notamment à modifier l’altimétrie du pied de l’ouvrage et des fondations qui seront plus basses d’environ 50 cm sur une longueur de 16 mètres.

Parallèlement, la création d’une traversée sous chaussée, pour capter des eaux de ruissellement en amont de l’ouvrage, est prévue dans l’emprise du chantier pour garantir l’assainissement futur de cette section de la RD 146.

De ce fait, la durée du chantier est prolongée de 6 jours supplémentaires. La déviation mise en place, selon le plan joint, est donc maintenue jusqu’à la fin du chantier.

Pendant la durée des travaux, il est demandé aux usagers de respecter les déviations et les mesures de circulation définies par la signalisation en place, ceci pour leur sécurité comme pour celle des personnels qui œuvrent à cet ouvrage.

Pour tout renseignement : contacter le STA du Mâconnais au 03.85.59.89.68.

Téléchargez le plan de déviation

RD 6 – Communes de Marnay et Ouroux-sur-Saône : Rénovation du Pont sur la Saône

Fermeture totale de la route au droit de l’ouvrage du 7 mars au 15 avril 2016

Le Département de Saône-et-Loire procède, depuis le 5 octobre 2015, pour une durée d’un peu plus de sept mois, aux travaux de rénovation de l’ouvrage en béton permettant le franchissement de la Saône par la RD 6. 

Afin de permettre la rénovation des infrastructures de surface, une phase de ce chantier nécessitera la fermeture totale de la voie du 7 mars au 15 avril 2016.

Des itinéraires de déviation seront mis en œuvre, de part et d’autre de l’ouvrage, par les RD 18, 933, 978 et 978B.

La Direction des routes et des infrastructures, consciente de la gêne occasionnée, conduira les travaux dans les meilleurs délais et compte sur la compréhension de chacun afin que cette opération se déroule dans les meilleures conditions pour tous.

Pour permettre au personnel des entreprises de travailler en toute sécurité, il est demandé aux usagers de respecter la signalisation de déviation et de bien suivre les itinéraires de déviation mis en place.

Le Service Territorial d’Aménagement du Chalonnais reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, au 03 85 94 95 50.

Le Département prend en charge l’aménagement et l’entretien quotidien des 5 258 km de routes et 2 200 ouvrages d’art que compte le réseau départemental, avec une priorité : la sécurité des usagers. La Saône-et-Loire détient l’un des plus vastes réseaux routier départementaux de France.

Inauguration de la Maison Locale de l’Autonomie à Louhans le 1er mars 2016

André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire, a inauguré la Maison Locale de l'Autonomie ce mardi 1er mars à Louhans, la cinquième du genre en Saône-et-Loire, avec Guy Piponnier président de l'Association de Coordination Gérontologie de la Bresse Bourguignonne (CG2B), partenaire du projet ; en présence de Mathilde Chalumeau et Anthony Vadot, les deux conseillers départementaux du canton de Louhans ; Claude Cannet vice-présidente chargée des affaires sociales, du 5e risque, des seniors, des personnes handicapées et des offres de soin ; et du sous-préfet Georges Bos.

L’objectif de la Maison Locale de l’Autonomie (MLA) est d’offrir une porte d’entrée unique aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, et leurs familles (accueil ; information et conseils sur la recherche ou l’entrée en établissements ; évaluation et ouverture des droits ; mise en œuvre du plan d’aide ou de compensation). Ce travail se fait en étroite concertation avec la maison départementale des personnes handicapées.
La MLA de Louhans, installée 3 rue des Bordes dans des locaux partagés entre les services du Département et l’Association CG2B mis à disposition à titre gratuit, est ouverte le 1er septembre 2015. Son fonctionnement se fait sur la base d’un partenariat entre le Département de Saône-et-Loire et l’Association de Coordination gérontologique de la Bresse Bourguignonne (CG2B). Engagée dans un partenariat étroit déjà ancien avec le Département, concrétisé en 2007 par la mise en place d’un guichet d’accueil unique pour les personnes âgées, l’association était prête à s’engager dans des modalités de coopération renforcées au sein d’une MLA.

Le déploiement de la MLA de Chalon dans le territoire bressan, ainsi que le projet de convention de partenariat entre l’association CG2B et le Département ont été actés par l’Assemblée départementale du 18 juin 2015. La MLA de Louhans va mutualiser les compétences des personnels du Département de la Maison Départementale pour les Personnes Handicapées (MDPH) et du Centre local d’Information de Coordination Gérontologique (CLIC) porté par l’association CG2B.

Ce déploiement est favorisé par :

-        l’existence d’une MLA sur le Chalonnais, contribuant à la possible mutualisation des services nécessaires à ce déploiement,

-        les liens de partenariat étroit avec la CG2B.

Dans une volonté de coopération renforcée entre le Département et l’association, des modalités de fonctionnement ont été élaborées en commun avec le réseau de santé, porté par l’association CG2B. Elles portent sur l’accueil conjoint publics de chaque entité (MLA et réseau) et sur la coordination concertée des acteurs dont la compétence relève de la MLA sur le volet médico-social et du réseau sur le champ sanitaire.

« L’ouverture d’une MLA est un acte fort, qui participe à un maillage équilibré et solidaire du Département de Saône-et-Loire, soulignait André Accary lors de l’inauguration. C’est permettre l’accès à tous aux informations, avec une écoute, des conseils, auprès de personnes physiques, qui complète bien d’autres dispositifs comme Accéo ou Viatrajectoire. Ce déploiement de la MLA  va être poursuivi, conformément à notre nouveau schéma départemental pour l’autonomie des personnes âges et des personnes en situation de handicap 2016-2018, adopté à l’unanimité lors de l’assemblée départementale du 12 février dernier. »

Février 2016

Santé: Avec l’Instal’Box, la Saône-et-Loire lance une véritable opération de séduction des médecins

Deux jours de visites et d’échanges au cœur du Charolais-Brionnais, c’est ce qui était préparé pour Inga Vavere, médecin généraliste en Lettonie, et son mari. Jeudi et vendredi, ils étaient les premiers à bénéficier de l’Instal’Box, un nouveau dispositif du Conseil départemental pour inciter les médecins à s’installer en Saône-et-Loire.

Un programme soigné pour tenter d’endiguer la désertification médicale à laquelle n’échappe pas la Saône-et-Loire. C’est ce à quoi se sont employés la commune de Saint-Bonnet-de-Joux, le Pays Charolais-Brionnais et le Conseil départemental de Saône-et-Loire en accueillant pendant deux jours ce couple venu de Lettonie. Le Dr Vavere envisagerait en effet de poursuivre sa carrière à la maison médicale de Saint-Bonnet-de-Joux, la première à avoir vu le jour dans le département.

Ce week-end était également une première puisque ce couple de Lettons était la première famille à bénéficier de l’Instal’Box. "Ce nouveau dispositif est un facilitateur pour convaincre les médecins de s’installer chez nous, commente Josiane Corneloup, maire et conseillère départementale du canton de Charolles. Il s’agit d’un soutien financier du Département qui permet de prendre en charge une partie des frais de transport, l’hébergement et les repas, et d’un kit d’information sur les aides départementales à l’installation des médecins, pour du matériel par exemple." Mais pas seulement, car le Département a également pris en charge, dans le cadre son dispositif installeunmedecin.com, la moitié des frais du cabinet mandaté par le Pays Charolais Brionnais pour recruter trois médecins.

" Des dispositifs qui ne demandent qu’à évoluer, comme le précise le Président du Conseil départemental André Accary. Une nouvelle adaptation sera d’ailleurs soumise au vote de la prochaine assemblée départementale et justement, elle peut contribuer à décider un couple comme celui-là. L’idée est que le Département prenne en charge une partie des cours de français afin d’aider des médecins étrangers et leurs conjoints à maîtriser très vite notre langue. La barrière de la langue est un gros enjeu pour éviter une rétractation après quelques mois d’installation. "

Pour en savoir plus : www.installeunmedecin.com

Le Censier, miraculé de Cluny, doyen de l’Académie de Mâcon, intègre les Archives départementales

C’est Colette Tonneau, membre de l’Académie de Mâcon, une des plus anciennes sociétés savantes de la ville préfecture, l’unique académie des sciences, arts et belles lettres de Saône-et-Loire, qui a remis officiellement le Censier à André Accary, président du Conseil départemental. Non sans tristesse, car cet ouvrage est sans conteste le doyen des 30 000 trésors de l’Académie. Mais c’est pour lui garantir une retraite sereine, sous haute protection, qu’il a été confié aux bons soins des Archives départementales, comme s’y était engagé Jean-Michel Dulin, le prédécesseur de Vincent Dauvergne à la présidence de l’Académie.

Dans les mains gantées de Colette  Tonneau, le précieux manuscrit du XIVe siècle porte peu de stigmates des époques qu’il a traversées, tel un miraculé, comme s’il avait bénéficié, au fil du temps, de la protection des frères de l’Abbaye de Cluny où il a vu le jour… La reliure ancienne aux plats en bois de chêne couverts de peau révèle des pages en parchemin sur lesquelles sont couchées les redevances annuelles des maisons qui dépendaient du monastère, et les dépenses de l’Abbaye elle-même… Le blé, le froment, le linge, l’habillement et autres besoins du quotidien, une  liste aussi longue que passionnante. Tout est détaillé, minutieusement, dans des écrits qui ne peuvent d’ailleurs que convaincre les plus réticents de l’utilité des réformes orthographiques...

Au demeurant, il ne s’agit donc que d’un simple livre de comptes dont seuls les historiens pourraient se délecter… Pour autant, ce registre retrouvé et acquis par l’Académie de Mâcon près de 600 ans plus tard raconte une histoire peu banale. Sa première mésaventure date de 1562, lorsque Cluny est mise à sac par les protestants. « La librairie, où il restoit encore grand nombre d’anciens livres escrits à la main, fut du tout destruite, et les livres partie rompus, partie emportés en pièces, de sorte que ce thrésor-là fut perdu par l’insolence et l’ignorance des gens de guerre, disans que c’estoient tous livres de la messe », rapporte Théodore de Bèze dans des notes manuscrites ajoutées au texte primitif.

Disparu dans la tourmente, le manuscrit est retrouvé 120 années plus tard à Paris. Une nouvelle inscription, au verso du plat de la tête de la reliure, fournit des explications. « J’ai retiré ce livre des mains d’un sergent du roi nommé Gaigneux, demeurant à Paris près de l’escalier du Temple. Je lui ai donné en échange cinq écus, ou quinze livres tournois le 1er juin 1682 », signe Frère Pierre Symon, de l’Ordre de Cluny. Sans doute alors que l’ouvrage a réintégré le chartrier de l’abbaye, jusqu’à la Révolution, pendant laquelle toutes les richesses de l’abbaye ont été dispersées. La suite de l’histoire reste floue.

Ce qui est certain, c’est que le Censier a encore été épargné puisqu’il s’est retrouvé, au XIXe siècle, dans la bibliothèque de Lamartine au château de Saint-Point. Comment ? La question reste en suspens. Toujours est-il qu’à la mort de la nièce du poète, Valentine de Cessiat, le château et les biens de Lamartine ont été vendus. Le trésor des archives du monastère également, adjugé à un dénommé M. Laurent de Saint-Marcel-lès-Chalon, de qui l’Académie l’a depuis acquis.

Le Censier repose dorénavant aux Archives départementales mais reste la propriété de l’Académie de Mâcon, qui le sortira de son lieu de préservation deux fois l’an, pour les journées du patrimoine…

Une délégation de lycéens parodiens découvre le Conseil départemental avec André Accary

Ils ne s'attendaient pas, ce mardi matin, à prendre place dans l'hémicycle et à ce que le Président du Conseil départemental prenne du temps pour eux. Pourtant, c'est avec plaisir qu'André Accary a fait découvrir son univers mâconnais aux délégués de classes de 2ndes et 1res de l'ensemble scolaire privé La Salle (Jeanne d'Arc et Sacré Coeur) de Paray-le-Monial.

Au programme : découverte de la collectivité départementale au travers ses élus et ses agents ; et échanges pendant lequel le Président n'a pas oublié de mentionner " les liens forts qui l'unissent au Préfet Gilbert Payet " lorsque les élèves ont évoqué la suite de la journée à la Préfecture.

Et une précision, à l'intention notamment de Sullivan Garrido président du conseil de vie lycéenne(CVL) au Sacré Coeur et Gabriel Cassier président du CVL à Jeanne d'Arc qui ont posé assis à la place du Président Accary : " Etre élu n'est pas un métier, je suis très attaché à cela et le mieux, à mon sens, est de passer par la case travail avant la case élu... "

La photo souvenir dans l'hémicycle clôturait cet apprentissage de la citoyenneté.

Assemblée départementale du 12 février 2016

La prochaine session de l'assemblée départementale se déroulera
vendredi 12 février à partir de 9 h 30.
Hôtel du Département
rue de Lingendes
71000 Mâcon
Trente rapports seront présentés

Télécharger les rapports

Télécharger le dossier de presse

Présentation du projet de schéma départemental pour l'autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées 2016 - 2018

Le projet du nouveau schéma départemental pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap 2016-2018 est présenté le jeudi 21 janvier 2016 à l’ensemble du milieu professionnel et associatif concerné par la thématique. Il sera ensuite soumis au vote de l’assemblée départementale qui aura lieu le vendredi 12 février 2016.

Télécharger le dossier de presse

Très haut débit : Bourgogne Franche Comté Numérique, l’interlocuteur unique pour les opérateurs nationaux

Comme annoncé en septembre 2015, la Société Publique Locale (SPL) Bourgogne Franche-Comté Numérique vient de voir le jour. Les six départements engagés (en nom propre comme la Saône-et-Loire, la Côte d’Or, L’Yonne et le Jura, ou via des syndicats mixtes comme la Nièvre et le Doubs) se sont retrouvés autour du Président André Accary pour acter officiellement cette union, la deuxième du genre en France après l’Aquitaine, mais la première de cette envergure.

« On ne peut plus faire un déplacement sans être interpellé à propos du Très haut débit. Il nous faut donc être efficace. » Soucieux d’améliorer le quotidien des citoyens et conscients des enjeux en matière d’attractivité des territoires, André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire, et l’ensemble des présidents des Conseils départementaux de la nouvelle grande Région font du numérique leur premier cheval de bataille.

Aujourd’hui, les six départements (Saône-et-Loire, Côte d’Or, L’Yonne, Jura, Nièvre et Doubs) portent de vastes programmes de construction de réseaux. Réseaux qu’il faudra louer, demain, à des fournisseurs d’accès à Internet. Aussi, pour anticiper l’avenir et « pour réussir le déploiement numérique de nos territoires, dans l’intérêt des usagers car c’est pour ça aussi que nous avons été élus », ensemble, ils ont imaginé la Société Publique Locale (SPL) Bourgogne Franche-Comté Numérique.

Créée ce mois de janvier 2016, dotée d’un capital de 2.4 M d’euros répartis à parts égales entre les six actionnaires, « la SPL, interlocuteur unique, pèsera plus lourd dans la discussion avec les opérateurs ». Bourgogne Franche-Comté Numérique est présidée par André Accary, aux côtés duquel siègent Christine Bouquin, présidente du CD du Doubs (1re vice-présidente) et Fabien Bazin, président de Nièvre Numérique (2e vice-président). Le conseil d’administration est composé des présidents et vice-présidents en charge du numérique de chaque département actionnaire : François Sauvadet et Ludovic Rochette (Côte d’Or) ; Clément Pernot et Jean-Michel Daubigney (Jura) ; Christine Bouquin et Denis Leroux (Syndicat mixte Doubs Très Haut Débit) ; Patrice Joly et Fabien Bazin (Syndicat mixte Nièvre Numérique) ; André Villiers et Malikha Ounes (L’Yonne) ; André Accary et Fabien Genet (Saône-et-Loire).

Ainsi, c’est un parc de 350 000 prises qui sera déployé d’ici à 2020 par ces six partenaires bourguignons et francs-comtois. A terme, ce grand réseau d’initiative publique comptera pratiquement 800 000 prises. C’est sans compter qu’en plus de combattre la fracture numérique en donnant l’accès au Très Haut débit à tous les habitants de la grande Région, ce projet commun est un formidable levier de développement économique car les travaux d’infrastructures d’une rare ampleur devraient créer des centaines d’emplois dans les entreprises industrielles, d’ingénierie, de BTP et de réseaux.

Un premier conseil d’administration de la société publique locale aura lieu à la mi-mars.

Janvier 2016

Lancement officiel de la troisième saison culturelle de la BDSL

Pour sa troisième saison culturelle, la BDSL vous emmène en voyage tout au long de l'année à travers une douzaine d'événements qui sont autant d'escales plus ébouriffantes les unes que les autres.
Décollage le vendredi 29 janvier 2015 à 18h30 pour un voyage musical " Et l'inde continue son mouvement " et une exposition qui ouvrent officiellement la saison dans les locaux de la BDSL.

Concert " Et l'Inde continue son mouvement "
Quels voyages font les hommes ?
Il y a le voyageur solitaire, qui se cherche, se perd sur la route...Il y a celui qui revient, rentre chez lui. Il y a celui qui fuit la folie des hommes, qui va où il est possible d'aller. Ce qui met l'homme en marche se voit, se lit, sur les visages
de lumières ou de souffrances.
Les mots sont ceux d'écrivains-voyageurs, dits par Guillaume Malvoisin. Les musiques de (et par) Patrick Rudant (flûtes du monde/duduk) et Mickael Sevrain, (guitare et dispositif électronique) cheminent avec les mots et les portent.

Exposition
L'artothèque de la Maison du livre de l'image et du son de Villeurbanne met à disposition de la Bibliothèque de Saône-et-Loire une sélection d'oeuvres d'art issues de ses collections.