En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Développer

Imprimer la page
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager cette page

Center Parcs en Saône-et-Loire

Ouverture d'un Center parcs en Saône-et-Loire à l'été 2018

Le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs confirme son intention d'implanter un Center Parcs en Saône-et-Loire, au Rousset entre Cluny et Montceau-les-Mines. Gros plan sur un projet ambitieux.

Aquamundo d'un Center Parc © DR-PVCP

Nature et détente : la philosophie des domaines Center Parcs tient dans ces deux mots.

Développés depuis 45 ans en Europe du Nord et plus de 25 ans en France, le concept privilégie des séjours courts dans des domaines naturels d’exception. En Saône-et-Loire, c’est la forêt du Rousset, idéalement située en plein coeur de la Bourgogne, qui intéresse depuis plusieurs mois le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs. Dès 2018, un village vacances d’un nouveau genre devrait y voir le jour.

Le Center Parcs Saône-et-Loire comptera 400 cottages ainsi qu’un espace aqualudique, des restaurants, des commerces et des espaces de jeux. Pourquoi ce nouveau format pour la Saône-et-Loire ? Le premier objectif est de répondre aux attentes grandissantes des familles pour des pauses "bien-être" de quelques jours, loin du stress et de l’agitation du quotidien autour de multiples activités de détente et de loisirs. Toute l’année, les habitants de la Bourgogne bénéficieront d’un Center Parcs et les touristes profiteront de ce séjour pour découvrir, ou redécouvrir, la Saône-et-Loire.

Selon les études menées par le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs, le domaine Center Parcs qui verra le jour au Rousset devrait drainer une clientèle essentiellement en provenance du nord de Rhône-Alpes, de la région parisienne, grâce à la liaison TGV, mais aussi au-delà de nos frontières, de Suisse par exemple, puisque le temps de trajet considéré comme "raisonnable" pour un court séjour peut aller jusqu’à 4 heures. Avec le Center Parcs jurassien implanté dans la même période, les deux domaines, situés à environ 2 heures de route l’un de l’autre, répondront à la demande touristique fortement existante dans cette zone géographique.

Décliné autour de valeurs fortes que sont le respect de l’environnement, le patrimoine, les loisirs, le sport ou encore la gastronomie, ce centre renforcera la dynamique et l’attractivité de la Saône-et-Loire. Avec un taux de remplissage moyen de 80% toute l’année, il apportera une nouvelle visibilité touristique au département qui ne se limitera plus uniquement à la saison estivale mais accueillera des visiteurs tout au long de l'année.

Pour aller plus loin...

Un projet touristique très "nature"

© TON HURKS FOTOGRAFIE

La forêt du Rousset est un site remarquable qui a séduit le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs qui le valorisera et le protégera dans son projet d’implantation d’un Center Parcs.

Préserver la nature et le patrimoine, contribuer à les restaurer et à les enrichir sont au coeur des projets du Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs. Les domaines Center Parcs sont toujours installés dans les plus belles régions, au coeur de forêts de plusieurs centaines d’hectares, pour offrir une parenthèse "nature" aux visiteurs.

La forêt du Rousset est un site exceptionnel que le projet Center Parcs entend valoriser et protéger : environ 100 hectares de forêts pour le projet, sur une superficie totale de 315 Ha. En 2018, elle accueillera les amoureux de randonnée, de nature et de calme, avec des équipements de loisirs et des cottages réalisés en harmonie avec les paysages et l’environnement. Car le Groupe défend une exemplarité environnementale dès la réalisation du projet, un point "capital" pour le Département qui, en lien avec les collectivités concernées, l’Agence technique départementale et l’État, a étudié minutieusement la faisabilité du projet notamment par rapport à la faune et la flore locales. Les cottages, par exemple, ainsi que le tracé des voiries seront implantés en respectant au maximum la végétation existante.

Le temps du chantier, les entreprises de construction devront respecter un cahier des charges strict pour que les travaux perturbent le moins possible les riverains et l’environnement. Le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs s’engage aussi à établir des plans de surveillance de la forêt avec des spécialistes assurant l’entretien du site et veillant à la préservation de l’environnement. Et chaque détail compte ! À titre d’exemple, en Sologne, des nichoirs pour les chauves-souris ont été installés dans le Center Parcs. Quant au domaine des Bois-Francs, en Normandie, il constitue à lui seul une réserve naturelle pour les canards.

Chronologie du projet

Février 2012 : Les représentants du Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs interviennent à l’assemblée départementale pour présenter leur projet de Center Parcs.

2012 : Une vingtaine de sites sont étudiés à la loupe selon un cahier des charges précis.

Fin 2012 -2013 : La forêt du Rousset fait l’unanimité ! Les partenaires travaillent à la faisabilité technique du projet.

Début 2014 : Pierre & Vacances-Center Parcs s’engage ! Les bases du partenariat avec les collectivités sont arrêtées.

Début 2015 : Dépôt du permis de construire.

Printemps 2016 : Lancement des travaux de construction.

Été 2018 : Ouverture du Center Parcs au public.

Le saviez-vous ?

Le Rousset
C’est un petit village au nord du Clunisois de 260 habitants, perché sur une colline, au coeur de la Saône-et-Loire. Le tourisme vert y est florissant avec un étang et de nombreuses randonnées balisées dans la forêt.

630 000 nuitées
Avec un taux de remplissage moyen de 80% sur l’année, Center Parcs apportera 630 000 nuitées supplémentaires par an en Saône-et-Loire, soit une hausse d'environ 50 % des nuitées touristiques dans le département.

Une clientèle très "famille"
Selon les chiffres de fréquentation des autres Center Parcs en France, 88% des résidents séjournent en famille, 57% ont deux enfants ou plus.

300
C’est le nombre estimé d’emplois directs créés grâce à l’implantation du Center Parcs du Rousset, soit un tiers en restauration. Le chantier devrait par ailleurs faire travailler entre 250 et 500 personnes suivant les différentes phases de travaux durant deux ans. Positif !

Quels bénéfices pour la Saône-et-Loire ?

4 atouts majeurs ont été identifiés par les collectivités :

  • le renforcement de l’attractivité et de la visibilité touristique, valorisant une vocation de destination tout au long de l’année et confortant ainsi le souhait d’un allongement des durées de séjours et du nombre de nuitées marchandes (620 000 nuitées soit la moitié des nuitées comptées annuellement sur le département),
  • l’adéquation aux valeurs environnementales soutenues par les collectivités territoriales en matière de tourisme durable,
  • la redynamisation d’un territoire rural en difficulté économique et la création significative d’emplois de proximité (entre 250 et 500 suivant les phases du chantier et environ 300 emplois directs en phase d’exploitation),
  • la confortation de l’investissement à destination des acteurs économiques locaux (touristiques, agricoles et du BTP notamment). Des partenariats avec les acteurs locaux seront mis en place tant pour la réalisation du chantier que pour l’exploitation du site après son ouverture.

Pourquoi le Rousset ?

Localisation du projet © CG71

Le projet d’implantation d’un Center Parcs en Saône-et-Loire est à l’étude depuis près de deux ans.  Un site idéal à plus d’un titre.

Tout d’abord, il y a le site naturel exceptionnel du Rousset, propice à la détente et à la promenade, avec 500 hectares de bois composés essentiellement de pins Douglas et d’un étang bucolique, non impacté par l’implantation du futur site Center Parcs. En plein coeur du pays Charolais, la forêt est entourée de paysages emblématiques de la Saône-et-Loire mais aussi de nombreux sites culturels et historiques : Cluny, Paray-le-Monial, Autun… et bien d’autres ! La nature, le patrimoine… mais aussi la position géographique de la Saône-et-Loire ont ainsi pesé dans la balance au moment du choix du site. À vol d’oiseau, la Suisse est à deux pas, tout comme la région Rhône-Alpes et l’Île-de-France, grâce au TGV. La demande est bien là, avec un potentiel touristique important et un site naturel de choix !

Les collectivités main dans la main

F. Patriat, G. Brémond et R. Chaintron signent le protocole © CG71

Le projet Center Parcs : une démarche partenariale et un investissement collectif raisonné. Explications.

L’investissement total estimé est de l’ordre de 170 millions d’euros hors taxes comprenant deux grandes parties. D’une part, les cottages vendus à des investisseurs institutionnels et particuliers et d’autre part, les équipements collectifs comprenant l’espace aqualudique pour lesquels les partenaires publics sont sollicités. Sur ce deuxième volet, le Département de Saône-et-Loire et la Région Bourgogne entendent créer une société d’économie mixte capable de porter les investissements nécessaires et qui louera, par la suite, les équipements au Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs. Pour cela, les deux collectivités s’engagent à mobiliser ensemble 15 millions d’euros auxquels viendront s’ajouter des partenariats privés.

Au-delà du montage financier qui permet aux collectivités d’agir en co-investisseurs le projet réunit plusieurs partenaires sur le terrain, à commencer par le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs mais aussi plusieurs collectivités comme la commune du Rousset qui élabore les règles nécessaires en matière d’urbanisme, mais aussi l’Agence technique départementale, les services de l’État et la Caisse des dépôts et consignations. Depuis le début et jusqu’en 2018, ces acteurs travaillent main dans la main pour respecter l’ensemble des démarches administratives et garantir la réussite du projet dans le respect des règlementations et des exigences fixées par les collectivités.

Un partenariat solide et raisonné entre les collectivités et Pierre & Vacances Center Parcs a ainsi été établi (voir le protocole d’accord ci-dessous). Il précise les engagements respectifs des parties.

Le Groupe Pierre & Vacances a pris 4 groupes d’engagements qui sont détaillés dans le protocole :

  • engagements financiers sur l’investissement et les conditions d’exploitation
  • engagements économiques et sociaux, emplois
  • stratégie touristique et attractivité
  • responsabilité "développement durable".

Les collectivités quant à elles s’engagent sur l’investissement à travers la SEM et sur la garantie des conditions de faisabilité du Center Parcs en matière d’équipements des réseaux jusqu’à l’entrée du site.

Cette union des forces permettra de construire dans un calendrier raisonnable les conditions de la réalisation de ce projet ambitieux et majeur pour l’attractivité de la Saône-et-Loire.

Pour aller plus loin...