En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Développer

Imprimer la page
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager cette page

Très haut débit

Développer le Très haut débit numérique est l’un des objectifs incontournable de l’attractivité et la vitalité du territoire pour les 10 prochaines années. Un calendrier prévoit le déploiement en deux phases avec un équipement généralisé de la Saône-et-Loire en 2022.

Objectif très haut débit pour tous 

Enjeu indispensable de désenclavement, d’attractivité des territoires et de vitalité des entreprises, le déploiement du Très Haut Débit (objectif 100 Mbits/ seconde) est fondamental pour redynamiser l’économie locale, encourager l’innovation industrielle et répondre aux besoins sans cesse croissants du grand public. C'est en partant de ce constat, et en se basant sur l'insuffisance des capacités des réseaux actuels, saturés par des usages numériques grandissants, que le Département de Saône-et-Loire s'est engagé dans une stratégie de déploiement numérique :

@ 1ères améliorations des débits d'ici fin 2016

Dans l’attente du Très haut débit (THD), 45 sous-répartitions (SR) téléphoniques situées sur des territoires disposant d’un débit internet faible ont été sélectionnées, sur la base de critères techniques et financiers, pour bénéficier d’opérations de montée en débit sous maîtrise d’ouvrage départementale.

A l’issue des mises en service effectuées par l’opérateur, ce sont ainsi près de 9 000 lignes impactant plus de 21 000 habitants qui pourront bénéficier des premières améliorations des débits et de la qualité des accès internet.

@ Déploiement progressif du très haut débit en deux étapes sous maîtrise d'ouvrage départementale

1ère étape : équipement des sites stratégiques et prioritaires, ainsi que des premiers foyers d’ici à 2020

Une priorisation de l’intervention publique a été établie à l’échelle des bassins de vie selon les critères de qualité actuelle de la desserte haut débit, du nombre d’habitants au km² et de lignes téléphoniques, ainsi que des enjeux des territoires afin de desservir en très haut débit : 

- les sites stratégiques et prioritaires nécessitant des besoins immédiats ou à court terme : zones d’activité économique, établissements d’enseignement et de santé, sites administratifs et touristiques, espaces publics numériques,

- 70 % des foyers de Saône-et-Loire, déploiements privés et publics confondus.

2ème étape : desserte en très haut débit de l’ensemble des foyers d’ici 2022

Consultez la carte de la stratégie de déploiement du très haut débit :

 

Progressivement, grâce à ce chantier numérique financé par l’Europe (12,9 M€), l’Etat (62,2 M€), la Région (11,9 M€), le Département (60 M€) et les Etablissements publics de coopération intercommunale (25 M€) pour un montant de 172 M€ concernant la 1ère étape de déploiement d’ici à 2020, les nouveaux réseaux en fibre optique offriront un confort d'utilisation croissant ainsi que de nouveaux services à domicile, au travail, pour les loisirs, la santé, l’enseignement… à l’ensemble des habitants du département.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La fibre optique est un mince fil de verre à l’intérieur duquel circulent des données sous forme de lumière. La vitesse de la lumière permet d’effectuer des transferts de données et des communications très longues distances à des vitesses jusqu’alors impossibles.

 

Zoom sur les opérations de montée en débit

La montée en débit consiste à remplacer une partie du réseau cuivre téléphonique de l’opérateur historique par un réseau en fibre optique. Les débits existants seront donc améliorés mais varieront néanmoins selon la distance séparant le sous-répartiteur, qui regroupe plusieurs lignes téléphoniques d’un même quartier, et le local desservi.

Critères de sélection des sous-répartitions retenues pour les montées en débit

éligibilité à l’offre d’accès à la boucle locale cuivre d’Orange

- couverture moyenne ≤5 Mbit/s

- efficacité des opérations par rapport au nombre de prises franchissant le seuil de 4 Mbit/s après intervention

- coût au moins inférieur de 30 % à celui du déploiement en fibre optique

Pour en savoir plus, consultez les cartes schématiques des zones d’impact des montées en débit  :

Communauté de communes de Bresse Revermont 71

Communauté de communes du Charolais

Communauté urbaine Le Creusot Montceau-les-Mines

Communauté de communes Cuiseaux Intercom'

Communauté de communes Digoin Val de Loire

Communauté de communes Entre Grosne et Mont Saint-Vincent

Communauté de communes du Mâconnais Charolais

- Communauté de communes du canton de Marcigny

Communauté de communes de Matour et sa région

Communauté de communes de Paray-le-Monial

Communauté de communes du Pays Clayettois

Communauté de communes du Pays de Gueugnon

- Communauté de communes du canton de Pierre de Bresse

Communauté de communes des Portes de la Bresse

Communauté de communes Saône, Seille, Sâne

Communauté de communes du canton de Semur-en-Brionnais

- Communauté de communes Entre Somme et Loire

- Communauté de communes du Sud de la Côte Chalonnaise

 

A retenir ! : ce sont uniquement les lignes téléphoniques raccordées aux sous-répartitions sélectionnées pour les montées en débit qui bénéficieront des améliorations de débits. Dès que les mises en service commerciales sont réalisées par l'Opérateur (voir le planning provisoire des ouvertures commerciales au public), les habitants peuvent contacter leurs fournisseurs d'accès internet pour savoir si leur ligne téléphonique est éligible à la montée en débit effectuée, et s'ils peuvent disposer de nouveaux services.

 

 

Déclarations de travaux d'infrastructures de télécommunication

L'article L49 du code des postes et communications électroniques, modifié par la loi Pintat du 19 décembre 2009, stipule que "le maître d'ouvrage d'une opération de travaux d'installation ou de renforcement d'infrastructures de réseaux d'une longueur significative sur le domaine public est tenu d'informer la collectivité ou le groupement de collectivités désigné par le schéma directeur territorial d'aménagement numérique (SDTAN) prévu à l'article L.1425-2 du code général des collectivités territoriales".

En Saône-et-Loire, le SDTAN 71 indique que "le Conseil général de Saône-et-Loire est désigné comme contact référent pour les maîtres d'ouvrage d'opérations de génie civil sur le territoire du SDTAN 71".

La publicité des informations communiquées dans ce cadre est assurée par le biais du site internet du Département.

Les informations à mettre en ligne doivent être adressées par courrier postal à :
Département de Saône-et-Loire
Direction de l'aménagement durable des territoires et de l'environnement
Espace Duhesme - rue de Flacé
71026 Mâcon Cedex 9

Le délai de six semaines prévu à l'article 2 du décret n°2010-726 du 28 juin 2010 court à compter de la date de parution de cette publicité sur le site internet du Département et permet à toute instance intéressée de se manifester auprès du maître d'ouvrage.

Téléchargez